MTRL
A la une !
Frontpage Slideshow (version 2.0.0) - Copyright © 2006-2008 by JoomlaWorks
  (1 vote)
 Cette semaine, impossible de ne pas aller au cinéma ! Sandrine Kiberlain pétille dans le rôle d’une fan d’un chanteur à succès, "Elle l'adore" est incontestablement le film de la semaine. De courts textes inspirés par des phrases captées dans les bistrots sont la trame de "Brèves de comptoir", un film de Jean-Michel Ribes sur la chaleur humaine. Gaspard Ulliel est un "Saint Laurent", le 2ème biopic sur le couturier décadent signé Bertrand Bonello. Autre biopic sur le roi de la soul musique, "Get On up" retrace avec talent la vie de James Brown, ponctué de superbes séquences musicales. Mais aussi "Avant d’aller dormir", un thriller honnête avec Nicole Kidman, "Leviathan", prix du scénario à Cannes, un film russe éclatant sur l’expropriation avec son cortège d’injustices ou “L’incroyable histoire de Winter le dauphin 2" pour les enfants. Ambiances cinéma à prolonger au Musée "Cinéma et Miniatures" du Vieux Lyon où, en exclusivité mondiale, la Reine Alien, monstre robotisé emblème des sagas éponymes, a été restaurée à Lyon, après avoir terrorisé plusieurs milliards de cinéphiles dans le monde. Au Centre Commercial de la Part Dieu, les fans du Seigneur des Anneaux ou de l’Univers Marvel vont pouvoir se délecter, ce samedi, avec le défilé Cosplay qui permet de se défouler en se glissant dans la peau de ses héros favoris et de leur tenues gestuelles, le temps d’un après-midi bluffant et surnaturel ! Les gamins vont se régaler avec la 11ème édition de la Lugdunum roller Contest avec animations, rollers, trottinettes ou skate cross... A ne pas louper les meilleurs freestylers avec le BMX Station. Enfin, jusqu’à dimanche, la Semaine de l’Humour investit Lyon avec des spectacles dans 6 cafés-théâtres  avec un tarif unique à 10 euros par spectacle pour rire ou garder le sourire...

Stefano Montanari : Sonates et Partitas de Bach

  (0 vote)
Stefano Montanari : Sonates et Partitas de Bach
Le violon était un des instruments de prédilection de Bach : il en jouait lui-même au sein d’orchestres de chambre, à la cour de Coethen ou à celle de Weimar, avant de diriger ces petites formations de l’archet, marquant la mesure tout en jouant lui-même. On était au début du XVIIIe siècle, le chef d’orchestre n’existait pas ; le premier violon en est l’ancêtre. Le parcours de Stefano Montanari s’inscrit dans le fil de cette tradition. Pianiste et violoniste de formation, chambriste de prédilection, Stefano Montanari aime aussi jouer avec Les Talens Lyriques de Christophe Rousset ou avec le Concerto Köln. Il est également enseignant. Un profil de musicien enthousiaste qui n’est pas sans rappeler celui de Jean-Sébastien Bach par la diversité de ses activités ; Bach qu’il interprète pour ce concert, au violon, en soliste avec une des oeuvres les plus célèbres et les plus géniales du compositeur. Les Sonates et Partitas, un recueil qui témoigne de la maîtrise absolue de Bach, violoniste et compositeur : un art transcendant de la mélodie et de l’harmonie, pour ces trois sonates et trois partitas d’une éblouissante virtuosité et d’une extraordinaire richesse polyphonique. Un défi instrumental que Stefano Montanari relève avec son art, son sens de la couleur instrumentale et sa lumineuse énergie.


Recherche express

 

Top des internautes

  (608 votes)
  (1330 votes)
  (112 votes)
  (110 votes)
  (57 votes)

Derniers commentaires